Le projet

EMBRACING CONTROVERSY

Controverses et questions vives

Une démarche pour éduquer les jeunes au dialogue démocratique

L’origine du projet

L’initiative de ce projet revient à la Fondation Evens qui a proposé à la Ligue de l’enseignement un partenariat, pour développer ensemble un projet dans lequel des enseignants pourraient expérimenter la controverse comme une approche favorisant l’éducation à la citoyenneté, le développement de l’esprit critique des élèves et de la pratique du débat démocratique dans leurs classes.

Pour déterminer la forme du projet, les deux partenaires sont partis des constats apparus dans la période qui avait suivi les attentats de 2015 en France :

  • La difficulté des enseignants, et de tous les éducateurs, à aborder avec les jeunes cette actualité violente et à faire face aux réactions de certains élèves (refus de respecter la minute de silence en hommage aux victimes ou des assertions telles que « ils l’ont bien cherché » ou encore « on n’est pas Charlie »…),
  • Des difficultés renforcées par le manque de formation et de pratiques dans l’école pour aborder avec des élèves des questions sensibles et clivantes,
  • La circulation d’un nombre incalculable d’informations, via les réseaux sociaux, mêlant rumeurs, théories du complot, fausses images, fausses informations… qui ne permettaient pas de prendre de la distance et généraient beaucoup de confusion rendant difficile le travail éducatif,
  • L’impossibilité pour l’école d’être imperméable à certains débats et la nécessité de les transformer en opportunité éducative.

C’est un dispositif de développement professionnel qui a alors été proposé ; le projet se situant dans une démarche d’accompagnement des pratiques, déterminées par les enseignants en fonction de leur réalité professionnelles et de leurs objectifs.

Les acteurs du projet

Trois établissements se sont engagés dans le projet et pour les accompagner un dispositif de développement professionnel a été mis en œuvre, animé par Michèle Prieur, de la Délégation Formation Innovation Expérimentation (ex Cardie) de l’académie de Lyon.

Un groupe s’est constitué, composé d’enseignants volontaires et d’un CPE issus de trois établissements :

  • Collège Louise Michel de Clichy Sous-Bois, académie de Créteil. Damien Plos, professeur d’histoire et géographie, Antoine Darmon, professeur de français, et Gautier Scheifler, conseiller principal d’éducation.
  • Lycée Saint Just, Lyon, académie de Lyon. Nadia Biskri, professeur d’histoire et géographie et Franck Thénard-Duvivier, Réseau AURA des débats citoyens, Saint Etienne.
  • Lycée expérimental du Bourget, académie de Créteil. Manon Baudouin, professeur de sciences de la vie et de la terre et Timothée Deniset, professeur de sciences physique et chimie.

Les objectifs du groupe :

  • Partager les questions inhérentes à ce type de pratiques innovantes avec d’autres équipes, mutualiser les sources et les ressources ;
  • Expérimenter des outils ou une méthode pour en faire un retour en groupe ;
  • Elaborer dans la suite, différents supports pour valoriser les pratiques au sein d’autres communautés.

Les modalités de travail :

Trois séminaires de travail ont réuni les acteurs entre janvier et juin 2018. Ces séminaires ont accompagné l’élaboration, la mise en œuvre et l’analyse des expérimentations.

Entre deux temps de séminaires, l’animation du groupe et l’accompagnement des acteurs se poursuivait à distance par l’intermédiaire d’un espace collaboratif.

Les projets développés :

  • Les débats parlementaires
  • La cartographie des controverses
  • Faire émerger des sujets de controverse au collège

Retrouver les autres projets Embracing Controversy

http://evensfoundation.be/programs/peace-education/2400-2/