Une opportunité éducative

Enseigner la controverse, une opportunité éducative

Pleinement ancrée dans la société, l’Ecole n’échappe pas aux grands débats qui la traversent, réchauffement climatique, désobéissance civile, violence faites aux femmes, procréation assistée, effets de la colonisation, violences policières….

Certaines controverses font parfois brutalement irruption dans la classe. Porteuses de potentiels conflits, elles peuvent, pour les équipes éducatives, générer certaines craintes, celle de voir le climat dans la classe être mis sous tension, la crainte de ne pas connaître suffisamment la question ou encore de ne pas savoir comment articuler enseignement et sujets sensibles.

Qu’est-ce qu’une controverse ?

Il y a controverse sur un sujet quand les personnes considèrent qu’il important pour elles. Le sujet  devient pour elles une  préoccupation directe. Plus que le fait en lui-même c’est la préoccupation qu’il engendre qui est centrale. Ainsi un sujet est controversé parce qu’il interpelle, questionne, interfère avec les valeurs, les croyances, la culture, l’identité des personnes.

Une controverse génère chez les individus des sentiments intenses : c’est un sujet qui divise, qui clive. Une controverse peut ainsi être définie comme étant un sujet complexe pour lequel le consensus n’est pas possible.

Eviter ou aborder en classe des sujets pressentis comme trop sensibles ?

C’est la première question à laquelle une équipe éducative peut être confrontée.

Au travers des enseignements qu’elle dispense et des actions éducatives qu’elle mène, l’Ecole a pour mission de former la personne et le citoyen. Eviter, ignorer le besoin des élèves d’aborder certains débats, c’est prendre le risque qu’ils le fassent dans d’autres espaces, avec d’autres adultes ou entre pairs, en dehors d’un cadre éducatif sûr.

En quoi la controverse peut-elle constituer une opportunité éducative pour les enseignant.es ?

C’est tout d’abord aborder le conflit comme un objet de travail. Il constitue alors le point de départ à un travail de compréhension, encadré et conduit rigoureusement en classe par une mise en problématique, une recherche d’informations, la production de connaissances, la mise en débat et la confrontation des points de vue, sans occulter la dimension émotionnelle que peut porter une controverse.

Travailler en classe une controverse est une opportunité éducative qui permet aux élèves :

  • D’accéder à la complexité en sortant de raisonnements binaires,
  • De construire des connaissances et de développer des compétences,
  • D’entendre des perspectives différentes et, éventuellement, transformer leurs opinions,
  • De contrecarrer les visions simplistes offertes par les médias.

Enseigner les controverses permet ainsi aux élèves de faire l’expérience de discussions complexes déterminées par des valeurs différentes, et ainsi faire une expérience de la démocratie.

Les dispositifs pédagogiques pour y parvenir sont de plusieurs ordres, sans exclusive aucune. Ils proposent et articulent diverses modalités de travail : problématisation, recherche documentaire, enquête, vérification de données, production écrite, argumentaire, mise en débats, communication orale….